vanlife

La vanlife, qu’est-ce que c’est ?

Très présente sur les réseaux sociaux, notamment sur Tiktok et Instagram, la vanlife est un hashtag qui prend tout son sens. Mais, qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’est-ce que ça représente ? Qui utilise ce hashtag ?

La « vanlife » est composée de deux mots « van » et « life », tous deux anglais, qui signifient van -comme le véhicule aménagé à quatre roues – et vie. Le mélange des deux exprime la vie en van.  Par définition, la vanlife est le fait de se loger dans cette maison à 4 roues, sur du court ou long terme.

Histoire de la vanlife

Ce mode de vie alternatif n’est pas récent, car la vanlife existait d’ores-et-déjà dans les années 1950, avec la commercialisation des Volkwagen Combi. Elle tend simplement à encore plus se développer, de nos jours.

Le Combi est connu grâce au mouvement hippie apparu dans les années 1960 aux Etats-Unis, comprenant des personnes qui rejetaient les valeurs traditionnelles Il se caractérise par des personnes militantes qui revendiquaient la non-violence et qui étaient politiquement très engagées, notamment dans la lutte contre la guerre du Vietnam.

Quels sont les avantages et inconvénients de ce style de vie ?

Avantages

  • La vanlife permet de découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles cultures, de nouvelles personnes…
  • C’est voyager sereinement, sans avoir l’inquiétude de se poser la question de l’endroit où dormir à chaque fois.
  • Il n’est pas obligatoire d’acheter un van aménagé. Il est possible d’en louer un ou bien d’acheter un van et de l’aménager vous-même, en respectant les normes de sécurité, permettant ainsi un gain d‘argent.
  • Des applications qui recensent les endroits légaux et gratuits pour stationner existent. Les plus connues sont : Park4Night, Camping-App, Camper Contact…
  • Il est possible de travailler, tout en vivant dans son van. C’est ce qu’on appelle les digital nomades.
  • Des lieux destinés à jeter les eaux usées sont érigés pour les véhicules aménagés, il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

Inconvénients

  • Il n’est pas garanti de trouver une place sur les parkings prévus pour les véhicules aménagés et le campement. Il faut être organisé afin d’être sûr à l’avance de pouvoir y stationner.
  • Il est parfois compliqué de se laver même s’il y a les douches solaires, les douches publiques ou les douche de camping. Il faut, dans ce cas, ne pas avoir peur de le laver dans un espace de douche commun. Il en va de même pour les WC.
  • Les vanlifers n’ont pas d’endroit fixe où dormir. Par conséquent, ils n’ont pas de boîte aux lettres et sont obligés de s’organiser dans leurs démarches administratives, en y mettant l’adresse d’une personne de la famille, d’un ami, d’un collègue.
  • Trouver de l’électricité s’avère parfois difficile. Cela dit, une batterie secondaire accompagnée d’un convertisseur peut faire l’affaire.
  • Vivre dans un espace étroit est une habitude à prendre, elle peut en tourmenter certain.